La Trace du Temps

Ce thème sera exposé:

 

 

- octobre 2017  -  salon ADAC - Chatillon.

- octobre 2017 - VAE à Drouot - Paris -  musée MOLA.


 J’ai été fascinée à la vue de la pendule de l’horloger du roi Louis XV,  Claude-Siméon Passemant (1702-1769), présente au château de Versailles. Ce savant artisan a créé sa pendule afin qu’elle fonctionne jusqu’à l’an 9999. Son ambition prométhéenne de la maîtrise du temps fut à l’origine de ces photographies. À travers ces clichés, j’ai désiré réfléchir sur cette notion que l’on vit au quotidien. Tantôt Temps « enchanté » pour reprendre le titre de Julia Kristeva, « Horloge enchantée » (2015), tantôt Temps vorace, la temporalité ne laisse personne indifférent. J’y suis particulièrement sensible. 

 

 

 Support du Temps, l’horloge est, en effet, productrice de réactions, de sens rendant intelligible les actes de nos vies. Elle est par excellence son représentant, son expression « tangible » et matérielle sur terre. Et si la temporalité est une réflexion sur la vie, si le temps est de la conscience ; le perdre serait, dès lors, de l’inconscience. Aussi, représente-t-il, selon moi, le « sel de la terre » pour reprendre la métaphore biblique. Et en se sachant subordonné au Temps, l’être humain s’affranchit (ou du moins y aspire-t-il) de ce qui lui pèse en privilégiant l’essentiel.